Dash (DASH)

le

Dash(Đ) (pour « digital cash », anciennement « XCoin » puis « Darkcoin ») est une cryptomonnaie créée en 2012 puis présentée au grand public en 2014, dans l’optique principale d’intégrer la notion d’anonymat au protocole Bitcoin.
En effet son créateur, Evan Duffield, décide de reprendre le code source de Bitcoin et de l’améliorer en y incorporant certaines fonctions qui selon lui seraient utiles et nécessaires. Sont introduites alors plusieurs fonctionnalités dans le code permettant de faire de Dash une monnaie dont les transactions se font en toute sécurité, plus rapidement (InstantSend) et surtout, ambition principale, anonymement (PrivateSend).
Autre point très important, Dash se veut communautaire et, en ce sens, repose sur une DAO (Decentralized Autonomous Organisation) et une DGBB (Decentralized Government By Blockchain), abréviations un peu lourdes pour désigner deux concepts importants de la monnaie:

  • Premièrement, les prises de décisions concernant le futur de la monnaie reposent sur un système de vote, droit que seuls les « masternodes » possèdent. Ainsi, ceux-ci peuvent décider si oui ou non les propositions de l’équipe de développement doivent être adoptées. Ces masternodes sont en fait des serveurs hébergés par des membres volontaires de la communauté (non sans prix , cf fin de l’article), qui assurent la stabilité du réseau, notamment en fournissant leurs services, indispensables à l’existence du réseau; les précisions arrivent plus tard.
  • Second concept, la rémunérations des différents acteurs: une portion, environ 10%, des récompenses du minage des blocs est réinvestie dans le projet en lui-même, développant ainsi une certaine indépendance voire autharcie de Dash. Lorsque un bloc de transaction est créé, la récompense est répartie entre trois acteurs: 45% sont destinés aux mineurs dont le rôle est de valider les transactions, 45% vers les masternodes qui garantissent aux utilisateurs du réseau la pérennité de celui-ci, ainsi que la rapidité et l’anonymat des transactions, et 10% destinés à la « trésorerie », dont les fonds sont utilisés en vue de financer les futurs projets et améliorations concernant la monnaie.

Instant send:

InstantSend (anciennement InstantX) est une technologie et un service permettant des transactions extrêmement rapides, théoriquement de l’ordre de la seconde, en réduisant la durée des confirmations. Pour ce faire, lors d’une transaction, le hash du dernier bloc créé va être utilisé pour sélectionner 10 masternodes temporaires qui vont être appelés à voter pour savoir si les fonds sont bien présents sur le portefeuille de l’émetteur. Si tel est le cas, ces fonds seront alors bloqués donc inutilisables et la personne censée recueillir ces fonds se verra les recevoir instantanément. Les fonds bloqués seront alors débloqués et débités dans l’heure qui suivra cette transaction, le temps qu’elle soit confirmée par le réseau.


Private send:

PrivateSend est une technologie permettant aux utilisateurs du réseau Dash d’être anonymes lorsqu’ils effectuent leurs transactions.
Explication: lors du transfert, les fonds sont divisés, selon le montant, en coupures de 0.01DASH, 0.1DASH, 1DASH etc. Pour chaque coupure, une requête contenant la valeur de celle-ci (l’input) est ensuite effectuée vers un serveur spécialisé, un masternode, dont l’identifiant est contenu dans une liste locale regroupant celui de tous les autres masternodes et sélectionné parmi les autres selon si il a déjà été utilisé ou non pour une autre des transactions de l’émetteur, permettant ainsi de minimiser encore plus les chances de remonter jusqu’à celui-ci en étudiant une de ses transactions, chances étant initialement extrêmement faibles. Celui-ci envoit alors une requête à destination de l’ensemble du réseau, à la recherche de deux autres masternodes dans la même situation que lui, recherchant une coupure identique. Lorsque 3 masternodes s’occupant d’une même coupure sont découverts, il y a alors correspondance entre les 3 serveurs. C’est ensuite à l’un des 3 masternodes à qui revient la tâche d’entamer le processus de « mixage », consistant à mélanger la coupure des 3 différents émetteurs.

Il en suit réitaration de cette opération jusqu’à ce que l’ensemble des coupures soit regroupées, représentant la somme finale des coupures, soit le montant de la transaction, qui pourra ensuite être envoyé vers l’adresse de destination. Suite à cette manipulation, les masternodes tout comme les autres utilisateurs du réseau n’ont en théorie aucun moyens de remonter à l’émetteur d’une transaction, puisque l’adresse d’émission possède des fonds provenant d’une multitude d’adresses différentes

Ce procédé de mixage et d’anonymisation qui en découle est rendu possible car Dash est dite fongible, c’est-à-dire qu’un Dash d’un utilisateur possède la même valeur monétaire qu’un Dash d’un autre utilisateur, et ne possède aucun historique de qui en a été un détenteur.



Une nouvelle platetorme, Dash Evolution, est prévue pour Juin 2018, bien qu’il en existe déjà des versions alpha et bêta. Son principal intérêt sera alors de rendre la monnaie Dash davantage « user-friendly » permettant potentiellement à la monnaie d’être connue et utilisée par un nombre de personne bien supérieur à aujourd’hui. Comme innovation qu’Evolution intégrera, l’implémentation d’identifiants: chaque transaction vers cet identifiant sera addressée à une adresse alphanumérique associée à l’identifiant, adresse qui sera automatiquement remplacée par une autre suite à la validation de la transaction. Ainsi chaque adresse n’est en théorie utilisée qu’une seule fois sur le réseau. En revanche, l’historique des transactions indiquerait bien dans les informations de la transaction l’identifiant qui a envoyé les fonds, si il existe sinon son adresse, et l’identifiant qui les a reçu.Comme autre fonctionnalité, la réinitialisation du mot de passe d’accès au wallet et l’automatisation des backups du wallet vers une adresse mail que l’utilisateur aura défini.

Différences avec Bitcoin:

– Dash se veut d’avantage user-friendly que ne l’est Bitcoin, aspect d’autant plus important une fois la mise à jour et à l’intégration future de la plateforme Evolution arrivée.

– Dash permet un anonymat total en théorie lors des transactions,

– Dash propose des transactions bien plus rapides tout en conservant des frais minimes,

– Dash est centré autour de sa communauté, et ce notamment grâce au fait que la totalité des décisions des différentes évolutions du réseau sont votées par consensus par les masternodes du réseau.


Annexes:

Wallets:

Paper wallet — https://paper.dash.org/

Mining :

  • Nombre de coins au total créés : ~18 millions
  • Taille moyenne des blocs : ~14 KB
  • Durée moyenne de découverte d’un bloc: ~2,5 minutes
  • Récompense par bloc: de 3 à 25Đ selon la difficulté (plus précisemment 2222222/(((Difficulté+2600)/9)^2))
  • Algorithme de hash: X11
  •  Si la puissance de calcul totale parvient en dessous de 79GH/s, la récompense pour chaque bloc miné augmente.

Achat/vente :

L’achat tout comme la vente de Dash se fait par l’intermédiaire d’exchanges comme Binance ou Bittrex pour ne citer que les plus connues:

fiats > DASH :

DASH <> cryptos

Liste officielle des exchanges: https://www.dash.org/exchanges/


Coté dépense, il est possible d’utiliser une carte de crédit associée à un wallet Dash, vous permettant de dépenser vos Dash tout comme vous le feriez avec une carte classique fonctionnant avec des dollars ou des euros, en vous délestant des processus de conversion. Plusieurs sociétés proposent ce service:

Concernant les marchands acceptant la devise, en voici une liste.

Explorateurs de chaîne :

Hébergement d’un masternode :

Héberger un masternode permet non seulement de faire partie intégrante du réseau Dash mais aussi d’apporter votre soutien au projet en agissant autrement que comme le ferait un utilisateur lambda, en devenant alors une entité offrant ses services pour le bon fonctionnement et la pérennité du projet. En Novembre 2017, 4645 masternodes sont recensés, dont environ 4230 en activité, répartis dans pays du monde.

Pour héberger ce type de serveur, quelques prérequis seront nécessaires:

  • 1000Đ pour prouver votre « loyauté »
  • une IP fixe – Linux (recommandé car plus adapté pour les serveurs)
  • Specs recommandées :
    • RAM de 2GB
    • 16 d’espace disque
    • une bande passante de 1TB/mois
    • 1 CPU 2GHz

Des services existent pour aider les détenteurs de masternode(s) tant à mettre en place qu’à configurer ou administrer leur(s) masternode(s). Je vous renvoie à la page officielle, qui saura vous éclairer sur ce sujet plus que je ne saurais le faire:

ATM map: CoinATMRadar

Communication/support:

News:


Sources:

Sommaire de toutes les fiches cryptos

Code source: https://github.com/dashpay

Laisser un commentaire