Ripple (XRP)

le

Ripple, avant de désigner la monnaie XRP, est le nom d’un protocole de paiement et d’un réseau décentralisé développés par la société du même nom dès 2004, renommée Ripple Labs depuis 2015, au sein desquels s’effectuent des paiement visant à résoudre les problèmes de transferts interbancaires actuels dont font partie la rapidité de traitement des requêtes et les frais associés aux transactions. Mis en place en 2012, ce réseau se veut donc une alternative plus rapide, plus économique et plus sécurisée au SWIFT, protocole actuellement utilisé par la majorité des banques mondiales pour effectuer des transferts à l’international.

Dans la pratique, la monnaie est utilisée en tant qu’intermédiaire lors de transferts interbancaires : lorsque une transaction a lieu, disons lorsque une personne A souhaite envoyer des dollars vers une autre personne B souhaitant des yens, le compte dollar A va être débité du montant qui va ensuite être rapatrié vers un premier compte intermédiaire, chargé de convertir ce montant dollar en XRP, qui est ensuite transféré vers un second compte intermédiaire. Celui-ci, initialement approvisionné en yen, est ensuite débité du montant XRP reçu converti en yen en direction du compte yen B.

Cette opération est effectuée dans un délai très court comparé au temps de traitement qu’aurait nécessité cette même transaction si elle avait été effectuée en suivant le protocole traditionnel qu’est le SWIFT. Dans les faits, au niveau de la rapidité des transferts, aout majeur de Ripple, là où les transactions mettent 3 à 4 jours pour être validées en ayant recours au protocole SWIFT, cette même transaction pourrait être en théorie validée en 4 secondes si elle est effectuée à travers le réseau Ripple. Il existe malgré tout des frais, minimes soit mais existants, dont le montant est détruit et en ce sens irrécupérable. La monnaie suit donc un cours déflationnaire, ce qui la rarifie à mesure que le temps passe, car de moins en moins d’unités sont en circulation.

En revanche, et c’est un point qui la différencie de la majorité des cryptomonnaies, beaucoup la considère centralisée, bien que ce ne soit pas à proprement parlé le cas, puisque seulement ~38 milliards (~1/3 du volume total) de XRP sont en circulation, ce qui signifie que le reste, soit 62 milliards, sont détenus par la société Ripple Labs. Celle-ci possède donc une influence énorme sur le réseau et donc sur la valeur de la monnaie. Et c’est pour cette raison que beaucoup de fervants défenseurs de la décentralisation et des cryptomonnaies en général sont opposés au ripple qui serait, selon eux, trop favorables aux banques, la preuve en est que cette monnaie constituerait une des seules devises digitales acceptées et utilisées par ces banques. En effet, l’utilisation du protocole et de la monnaie Ripple permettrait de faire économiser des sommes relativement importantes aux banques, sommes relatives aux frais SWIFT.

Un nombre grandissant de banques s’intéresse et utilise le réseau Ripple, dont les plus connues sont RAKBANKAmerican Express ou encore le Crédit Agricole. Au vue de la confiance que ces banques accordent au projet, ceci pourrait donc constituer une preuve de sa crédibilité, de son développement et de sa possible démocratisation.

Différences avec Bitcoin:

Avant de traiter ces différences, il me semble important de préciser que ripple n’a pas pour but d’être une alternative à bitcoin. En effet, les deux monnaies ne s’adressent pas à un même public, et ne possèdent pas le même fonctionnement. Là où Ripple s’adresse principalement aux banques et constitue une alternative au réseau SWIFT, bitcoin se veut une alternative aux monnaies fiduciaires.

Cependant, quelques points peuvent quand même être comparés:

  • Malgré le fait que le réseau Ripple repose sur la technologie blockchain, il n’existe aucun mineur, puisque tous les coins ont déjà été préminés au lancement du projet, Il n’y a donc pas de coût énergétique, problème propre au mining PoW utilisé dans le protocole Bitcoin.
  • Le nombre de coins total et en circulation diminue au fur et à mesure du temps en raison des frais de transactions qui sont détruits, contrairement au bitcoin où ce nombre augmente en raison du mining.
  • Les frais de transaction ripple sont très largement inférieurs à ceux d’une transaction bitcoin.
  • Le temps de confirmation d’une transaction est minime par rapport à celui d’une transaction bitcoin (plusieurs heures).
  • La majorité des coins (62%) est détenue par la société Ripple Lab, là où les bitcoins n’aurait pas d’entité centrale possédant cette même majorité, bien qu’il puisse exister des baleines sur le réseau Bitcoin.

Annexes:

Wallets:

Toast wallet (multiplateforme, open-source)

Paper wallet :

Spécificités : 

  • Nombre de coins au total préminés : 100 milliards
  • Transactions par seconde estimées : 1500
  • Durée de confirmation d’une transaction : 4 secondes
  • Frais de transaction : 0.0001 XRP, montant détruit et ainsi irrécupérable. La quantité total de XRP diminue donc dans le temps. (système déflationnaire)

Achat/vente :

L’achat tout comme la vente de Ripple se fait par l’intermédiaire d’exchanges comme Bitstamp ou Binance pour ne citer que les plus connues:

fiats > XRP :

XRP <> crypto:

Liste officielle des exchanges/plateformes d’achat : https://ripple.com/xrp/buy-xrp/

Explorateurs de chaine:

Liste officielle des explorateurs de chaîne: https://litecoin.com/services#block_explorers

Communication/support:

News:


Sources:

Sommaire de toutes les fiches cryptos.

Code source: https://github.com/ripple

Laisser un commentaire